Exposition « Coeur de Ville » de Courbevoie du 4 février au 15 mars 2013

 

expo coeur de ville

Publicités
Publié dans événement | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

Comment rendre à Courbevoie son attractivité

Si les chiffres de l’INSEE montrent que Courbevoie reste une ville attractive puisqu’en 2012 le bilan de sa population est positif avec 551 nouveaux habitants, il faut apporter deux nuances. D’abord, sur l’année 2011, le bilan était de près de 2 000 habitants supplémentaires, la progression de la ville est donc ralentie. Ensuite, en 2012, les villes voisines de Neuilly, Levallois, Bois-Colombes et La Garenne Colombes ont été bien plus attractives que Courbevoie.

Bien évidement, il faut tenir compte des problématiques liées au foncier disponible et aux possibilités de construction.

Prenons trois exemples de projet structurant ou innovant qui ont réussi chez nos voisins et dont on devrait s’inspirer à Courbevoie :

ZAC des BruyèresLa ZAC des Bruyères est une zone partagée entre Courbevoie et Bois-Colombes.

En moins de 10 ans l’équipe municipale de Bois Colombes, menée par Yves Révillon, a réussi à transformer une friche industrielle en un quartier mêlant habitations et activités économiques.

C’est un exemple de projet structurant bénéficiant d’une vision globale permettant sa réussite et un aboutissement rapide. Plusieurs centaines de logements ont été construits pour accueillir notamment les salariés d’Aviva, d’IBM et de Colgate -Palmolive qui s’y sont installés. Une quinzaine de commerces de proximité ont ouvert et le quartier bénéficie d’un parc de plus de 2 hectares.

L’image satellite montre le contraste entre le « Quartier des bruyères » de Bois-Colombes et la « ZAC des Bruyères » de Courbevoie (sous le trait rouge). Aujourd’hui, il n’y a pas encore de projet global et structurant pour cette zone porteuse d’un immense potentiel. C’est un enjeu important pour la municipalité qui pourra profiter de l’arrivée du métro du Grand Paris dans la zone pour concevoir un aménagement urbain de qualité qui vienne compléter la ZAC de Bois-Colombes tout en préservant l’identité du quartier.

La rénovation du Courbevoiecentre commercial Charras est en projet depuis des années. A Levallois le projet de centre commercial est déjà abouti. La volonté politique s’est transformée en action politique et a permis l’aboutissement du projet. Je ne milite pas pour la construction d’un « So Ouest » bis à la place de Charras, bien au contraire. Mais notre centre commercial à besoin d’être modernisé surtout dans le contexte de la rénovation du « Cœur de ville ».
Sa position en fait un élément d’attraction vers le centre ville et vers ses commerces. Il suffirait de moderniser l’architecture et d’attirer de nouvelles enseignes pour qu’il redevienne attractif. Des architectes ont fait des propositions et une exposition publique est annoncée pour février. Espérons qu’elle débouche sur un projet concret !

Enfin, si Neuilly n’a pas de foncier disponible, elle a des idées. Le Maire, Jean-Christophe Fromantin, à mis en place une pépinière de start-up en demandant aux entreprise de la ville de mettre à disposition leurs bureaux inoccupés. Cette opération est un succès, plusieurs des entreprises ayant bénéficié de ce dispositifs ont été récompensées. C’est une idée qui parait simple mais qui est une grande innovation.
A Courbevoie, avec les entreprises de la Défense nous aurions les moyens de réaliser la même opération à une échelle supérieure. C’est une idée qui doit être portée par l’équipe municipale qui place le développement économique et l’emploi au cœur de ses préoccupations ! Cela passe aussi par le soutien aux jeunes entreprises innovantes.

Si notre ville reste une très belle ville avec un cadre de vie très agréable, il est nécessaire de maintenir cette qualité de vie avec de vrais projets structurants, une véritable vision prospective et l’audace de l’innovation.
L’année 2012 a vu l’aboutissement du T2 et le démarrage de grands chantiers : les berges de Seine, l’espace festif, et le début du réaménagement de la gare de Bécon, il est nécessaire de poursuivre et d’accentuer ce mouvement.

David Brexel

Réponse de la Majorité municipale :

Chaque année, notre ville se transforme.

Elle se transforme avec de grands projets. Rénovation d’écoles (opération LH Allié par exemple), construction d’équipements publics (espace festif de la Cité des loisirs, VAL Caron), valorisation du patrimoine (pavillon des Indes), notre ville se modernise en permanence pour apporter une meilleure qualité de vie, plus de services, des transports mieux adaptés, aux Courbevoisiens. Elle intervient également activement au côtés d’autres acteurs, comme le conseil général, pour que les grands projets prennent en compte les attentes des habitants : aménagement des berges de Seine, en cours de travaux, tramway T2, desormais achevé, autant d’exemple de la bonne coopération entre la ville et d’autres collectivités pour vous offrir les meilleures réalisations. La municipalité a également été très active dans les discussions du Grand Paris, pour que notre ville soit bien desservie par ces nouveaux modes de transports, mais aussi pour que ces nouvelles gares s’accompagnent de vrais projets urbains.

Elle se transforme pour devenir plus conviviale. Les réhabilitations de l’avenue de la Liberté à Bécon, et du début de la rue de Bezons, deux des artères les plus commerçantes de notre ville, ont renforcé la convivialité de nos quartiers. Ces opérations sont amenés à se poursuivre. La rénovation du marché Charras, dans le cadre de l’opération Coeur de ville, apportera également un plus au commerce de notre ville. Nous travaillons par ailleurs à un meilleur accompagnement des commerçants pour préserver la diversité de notre offre commerciale.

Elle se transforme pour devenir plus durable. Notre ville est reconnue pour sa politique de développement durable, avec un Agenda 21 salué au niveau national, elle est également connue pour ses efforts d’amélioration du cadre de vie, avec le label « ville fleurie quatre fleurs » décerné depuis plusieurs années. Courbevoie a un bâti très minéral certes, mais la proportion d’espaces verts n’a cessé de progresser. L’aménagement du carré Saint-Lô, le square de l’Etendard, le doublement du square Nokovitch, la création d’un nouveau square à l’angle de la rue du Cayla, mais aussi la végétalisation de certaines rues (Cayla, Liberté, Bezons) sont des témoignages de la progression des espaces verts dans notre ville.

Elle se transforme pour devenir plus dynamique. Cette année encore, la population de Courbevoie progresse, alors même que le foncier disponible est très faible, avec des opérations mêlant harmonieusement logement privé et logement social, notamment intermédiaire. Ce dynamisme se traduit également par la transformation d’immeubles de bureaux obsolètes en logements. Par ailleurs, Courbevoie continue à attirer de nombreuses entreprises et à développer l’emploi, et pas seulement à La Défense. Forum de l’emploi, réunion d’entrepreneurs, mission locale de l’emploi : la municipalité est particulièrement active pour soutenir l’emploi et de le développement économique de notre ville.

Elle se transforme année après année. Bien évidemment, nous aimerions tous que notre ville puisse changer encore plus vite – sauf ceux qui se plaignent de la multiplication des travaux… Dans un contexte d’incertitude des recettes pour notre collectivité, la saine gestion municipale permet justement de poursuivre les grands projets et ceux du quotidien, quand tant de villes connaissent des difficultés. Les perspectives sont nombreuses : le mois prochain seront justement présentées les premières pistes d’embellissement du Coeur de ville, avec des propositions concrètes pour les deux ans qui viennent et des projets de plus long terme ; la ville a développé une réflexion urbaine sur les quartiers limitrophes de La Défense pour améliorer l’espace public : quant à Bécon, la rénovation de la gare et l’arrivée du métro automatique vont donner lieu à un projet d’ensemble, respectueux de l’identité de ce quartier, et qui comprendra l’aménagement progressif de la zone voisine de celle des Bruyères. Ces grands projets ne se décrètent pas, mais se préparent dans la concertation. Mois après mois, nous construisons un projet partagé pour le Coeur de ville, Bécon, le Faubourg, Gambetta, Marceau. Un projet pour notre ville, dont les habitants voient les réalisations concrètes année après année.

La majorité municipale

Publié dans Tribune | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Vers une expérimentation de la préemption commerciale à Courbevoie

Suite à la diffusion de notre Cahier sur la préemption commerciale, nous avons pu rencontré Jacques Kossowski, Maire de Courbevoie.

A l’issue de notre rendez-vous, nous sommes convenus qu’une expérimentation serait mise en œuvre sur la rue de Bezons.
Nous sommes donc au début d’une seconde étape de notre projet, celle de la concrétisation.

Nous remercions Monsieur Jacques Kossowski pour son intérêt et pour sa volonté de voir nos travaux se concrétiser.

Publié dans événement, Groupe de travail | Tagué , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Pour la sauvegarde du commerce de proximité à Courbevoie, mettons en place la préemption commerciale

Les commerces et en particulier les petits commerces de proximité ainsi que l’artisanat des villes sont aujourd’hui confrontés à un environnement en constante évolution.

Les nouvelles formes de concurrence, comme les nouveaux comportements des consommateurs, la dynamique des centres urbains, surtout en proche banlieue parisienne, (coûts de l’immobilier, rareté du foncier…) mais aussi l’évolution sociodémographique des commerçants qui influe sur la transmission des commerces, sont autant d’enjeux à prendre en compte pour pérenniser et développer la diversité commerciale de nos villes.

La dernière décennie a été marquée par une évolution importante des modes de vie, par de nouvelles pratiques de consommation et de déplacement sous l’impulsion des progrès en matière de technologies de l’information et de la communication et avec l’avènement d’internet et plus récemment du commerce en ligne.

Nous l’avons tous constaté : le recul du commerce de proximité au profit d’agences et de commerces tous semblables est un phénomène tangible, qui diminue la convivialité de nos centres-villes et quartiers commerçants.

Le maintien du commerce et de l’artisanat de proximité, surtout en centre urbain, constitue un enjeu primordial, tant pour des raisons économiques que sociales. Ce commerce a une fonction économique importante et indéniable, mais il est aussi générateur de dynamisme urbain, de convivialité, d’animation économique et sociale de la ville et des quartiers.

La ville de Courbevoie étant organisée en quartiers, la préservation de ce commerce de proximité est une question d’avenir centrale pour le maintien et l’amélioration de la vie et de la convivialité de l’ensemble de notre ville, et plus particulièrement de notre Cœur de Ville.

Au regard de ce constat, la loi du 2 août 2005 et son décret d’application paru le 27 décembre 2007, qui offrent aux communes la possibilité d’exercer un droit de préemption lors de la cession de fonds artisanaux, de fonds de commerce ou de baux commerciaux, sont les outils pertinents pour tenter de maintenir une diversité du commerce et de l’artisanat de proximité. De nombreuses villes l’ont déjà mis en place, l’exercent régulièrement, avec des résultats tangibles.

La délimitation du périmètre de préemption est un préalable indispensable à la mise en œuvre de ce dispositif. Il fera l’objet d’un pré-diagnostic succinct à la fin de ce cahier. Dans la pratique, un véritable diagnostic devra être réalisé puis soumis pour avis à la Chambre de Commerce et d’Industrie de Paris et à la Chambre des Métiers et de l’Artisanat, avant délibération du conseil municipal de Courbevoie.

A lire, le cahier de propositions d’Idéagora :

Publié dans Non classé | Tagué , , , , , | Laisser un commentaire

Interview de Jean Spiri à propos de son livre « Citoyens des villes, citoyens des champs »

Cliquez pour agrandir

Article paru dans le journal gratuit Direct Matin le vendredi 4 mai 2012 (www.directmatin.fr)

Publié dans Non classé | Tagué , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Jean Spiri dédicacera son livre à la Bouteille à l’Encre

Le mercredi 2 mais 2012 de 17h30 à 20h00, Jean Spiri (co-fondateur du club Idéagora) et Alexandre Brugère dédicaceront leur ouvrage « Citoyens des villes, citoyens des champs – Pour une égalité des territoires », co-écrit avec Elise Vouvet, à la librairie la Bouteille à l’Encre.

Dans cet essai, les auteurs abordent le sujet de la fracture territoriale dans notre pays et proposent une nouvelle méthode politique pour la traiter, une vision de l’égalité réelle plus proche des attentes des citoyens et accompagne leur réflexion de nombreuses propositions concrètes.

« La France est une République indivisible […] qui assure une égalité devant la loi à tous ses citoyens. » Le principe, simple et louable, commande l’organisation de la République française. Mais si la loi est effectivement la même pour tous, sommes-nous vraiment traités de la même façon que nous vivions en ville, en banlieue ou à la campagne ?

La question de l’inégalité entre les territoires est abordée ici sans tabou, avec des propositions fortes, parfois provocatrices mais toujours issues d’expériences de terrain. Les auteurs partagent une même vision loin des clichés : la France des villes ne se réduit pas à Neuilly ou à La Courneuve, la France des campagnes au « 13h » de Jean-Pierre Pernaut.

Développement économique, emploi, pouvoir d’achat, santé, éducation, transports, accès à la culture, jeunesse, vieillissement, citoyenneté… Tous ces thèmes, envisagés sous l’angle de l’inégalité sociale, prennent un nouveau relief si l’on se place dans la peau du citoyen des villes ou des champs.

La conclusion est sans appel : plutôt que de s’attaquer aux inégalités entre zones rurales et urbaines à coup d’autoroutes et de lignes TGV, il est nécessaire et urgent de mettre en place une véritable « discrimination positive territoriale ». Voici des éléments concrets pour faire avancer le débat et des solutions pour assurer enfin une égalité réelle à tous les citoyens au sein d’une « société des territoires » plus innovante, plus compétitive et plus juste.

Rendez-vous le mercredi 2 mai à partir de 17 à La Bouteille à l’Encre, 18 rue de Colombes, 92400 COURBEVOIE
Tel : 01 47 88 80 43

Publié dans Non classé | Tagué , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Beau succès pour l’after-work avec Valérie Pécresse

L’after-work organisé avec l’association Ma Ville dans le Grand Paris avec Valérie Pécresse a connu un vrai succès .

Plus de 120 personnes sont venues débattre avec Valérie Pécresse et les questions ont majoritairement porté sur l’économie et l’emploi, principales préoccupations des Français.

Durant plus d’une heure, Valérie Pécresse à profiter de l’évènement pour défendre le bilan du Président de la République et rappeler ses propositions sur l’apprentissage, l’emploi des jeunes et des séniors, la réforme du droit du travail, la compétitivité des entreprises ou la fiscalité.

Nous remercions chaleureusement Valérie Pécresse pour sa présence au lendemain du premier tour de l’élection présidentielle.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publié dans Non classé | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire